top of page

La malédiction des suppositions

L'art de créer soi-même sa déception





J’aimerais vous parler de quelque chose nous concernant tous, mais auquel je n’ai jamais porté d'attention particulière avant qu’on me l’expose dans un livre que j’ai lu récemment, Les 4 accords toltèques (il s’agit d’un livre incroyable qui devrait être lu par tout le monde à mon avis!). Il s’agit d’une mauvaise manie que nous avons tous et qui semble être devenue une habitude tout à fait normale et courante dans notre société actuelle. Il est question de faire des suppositions et de se créer des attentes.


Cette fâcheuse tendance que nous avons à faire des suppositions concernant des choses, des situations ou des dires que nos paires auraient supposément faits et ou dits, nous affecte beaucoup plus que nous le croyons. Nous sautons aux conclusions avant même de savoir réellement ce qu’il advient de la situation. Et comme si nous voulions créer nous-même la possibilité d’être blessé, déçu, triste, etc., nous nous faisons des attentes envers les autres et les situations de notre quotidien.

La supposition est en fait une opinion considérée comme probable, mais qui n’est pas fondée, que nous faisons afin d’arriver à nos fins lors d’un raisonnement, d’une argumentation ou d’une démonstration. Tandis que les attentes cachent plutôt une espérance. C’est le fait de compter sur quelqu’un ou quelque chose. Ces deux éléments ont une chose en commun : c’est notre esprit qui les créent.


Quelle est la raison de cet agissement? Pourquoi irions-nous nous-même créer la possibilité d’une future déception si les choses ne se déroulent pas comme nous l’avions imaginé? Peut-être est-ce simplement notre esprit qui ne supporte pas d’être dans l’incertitude. Il crée peut-être cette idée pour combler le vide, il ne peut attendre d’obtenir la vérité.



Pourtant, n'y-a-t-il rien de plus désagréable comme sentiment que d’être déçu. Déçu de l’agissement d’un membre de notre entourage. Déçu quant à l’expérience que nous avons tiré d’un événement. Déçu qu’une situation ne se soit pas passée comme prévue. Bref, la déception découle des suppositions que nous avons imaginées au préalable et des attentes que nous nous sommes faites. Nous souhaitons qu’une situation se produise de manière X, alors que c’est le scénario Y qui arrive en bout de ligne.


 

J'ai vécu une petite période de déception il y a quelques semaines et j’aimerais vous en faire part comme exemple. C’est justement cette situation qui m’a inspiré ce texte.


Je suis allé visité une librairie holistique il y a quelques semaines. Je suis tombé sur un livre qui m’a tout de suite interpellé intitulé Les énergies invisibles : guérir des maux physiques et psychologiques. Le titre me parlait tellement que je n’ai pas hésité un instant à l’acheter. Étant quelqu’un qui croit grandement en les énergies et les interactions du corps, je n’ai pu faire autrement que de le prendre.


J’ai commencé à le lire en croyant y trouver toutes sortes d’informations sur les raisons et les liens de certains maux ou maladies qui peuvent survenir dans nos vies. Je croyais trouver des réponses aux déséquilibres possibles dans le corps de manière générale que je serais capable d’appliquer moi-même par la suite.


Par contre, ce n’est pas dans cette direction que le livre s’est orienté. Il était question de l’invisible tel que mentionné dans le titre, mais pas l’invisible que j’avais en tête. Il était davantage question des relations avec les défunts, l’aura, comment se départir d’une âme errante qui se colle à nous, etc. Bref, je me suis créé des attentes envers ce livre dès que j’ai posé les yeux dessus. Sans prendre le temps de me renseigner, j’ai supposé que j'y trouverais des réponses aux questions qui me tourmentaient, mais ce ne fût pas le cas.


À mon avis, cet exemple exprime bien la façon dont nos suppositions et nos attentes affectent notre réalité. Dans le livre, les notions spirituelles en lien avec le travail de l’auteur sont très bien expliquées et faciles à comprendre, le texte est agréable à lire et pratiquement tout ce qu’elle partage est accompagné d’un exemple tiré de sa vie professionnelle. Bref, après avoir pris du recul, j'ai constaté que le travail de l'auteur est irréprochable dans ce livre, mais je n'ai pas su l'apprécier à sa juste valeur, car je m'étais créer des attentes envers cette lecture.


Et si j'avais pris la peine de NE PAS FAIRE de suppositions et d'attente envers ce livre. Si je m'étais simplement laissé charmé par son intitulé et accompagner ma lecture de curiosité et de laisser-aller plutôt que d'attentes et de suppositions. En agissant ainsi lors des événements qui surviennent dans nos vies, nous éviterons la possibilité de vivre un sentiment d’amertume, de rancœur, de tristesse, de colère ou de jalousie.

 

Quels sont les clés pour éviter de faire des suppositions et de se créer des attentes ?

Maintenant que nous avons pris conscience de l’impact que peuvent avoir les suppositions et les attentes, il faut se questionner à savoir comment éviter de les créer. Il faut trouver la manière de désamorcer ce processus mental qui est devenu automatique pour nous.


J’aurais tendance à dire que la communication et le laisser-aller sont des éléments clés qui pourraient éviter bien de la déception. Nous devrions poser des questions aux personnes concernés au lieu de s’imaginer un scénario dans notre esprit. Parfois la vérité se trouve juste sous notre nez, mais nous sommes trop aveuglés par notre perception erronée des choses que nous ne sommes pas capable de la voir.


Il n’y a rien de plus puissant que la communication pour désamorcer un éventuel conflit, un malentendu, une dispute, etc. Une bonne communication comporte différents aspects, tels qu'une bonne écoute, un effort afin de surmonter sa susceptibilité et être conscient qu'il existe d'innombrables façon de percevoir la vie et les événements qui en découlent. Il y a de forte chance que celle de votre interlocuteur varie de la vôtre.


Pour ce qui est du laisser-aller, comme dans plusieurs situations de notre day-to-day, il faudrait apprendre à se laisser bercer par le moment. Porter notre attention sur les événements qui surviennent seulement dans le moment présent et non ceux qui le pourraient éventuellement. Nous acceptons les événements qui découlent de notre journée sans avoir cet arrière goût amer de déception. Nous nous adaptons et ne sommes pas freinés ou déstabilisés lorsqu'une incertitude survient. Nous vivons pleinement les moments de notre quotidien et savons davantage comment les apprécier, car nous n’avons pas la tête prise dans nos tracas inutiles du futur.


Faisons ensemble un effort conscient pour diminuer la fréquence des visites de ces mauvaises manies que sont les attentes et les suppositions. Communiquons clairement et laissons-nous guider par la magie du seul moment qui existe véritablement, le moment présent.


Just go with the flow


142 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


lach_eli
lach_eli
Apr 28, 2022

j'adore la fin : go with the flow !!😝 Je suis entièrement d'accord avec ce que tu as écrit, on s'en rend même pas compte..! continue de nous partager tes opinions et tes pensées, c'est super intéressant xxx Éliane

Like
Yogi Molly
Yogi Molly
Apr 29, 2022
Replying to

Oui tout à fait, au moins en devenant de plus en plus conscient de ces réflexes-là qu'on a, c'est beaucoup plus facile de les modeler pour que ce soit profitable pour nous 🤗 Merci pour ton partage Eli ❤️

Like
Post: Blog2_Post
bottom of page